Réflexions personnelles

A quoi sert la maîtrise d’un art, si elle ne conduit pas l’autre dans le ravissement devant la beauté, si elle n’entrouvre pas pour lui la porte de l’indicible, au seuil du silence des pensées?
Si l’œuvre d’art n’est pas un koan, elle n’est pas œuvre d’art. MC Juin 2010